Les essentiels du Shinrin Yoku : Quoi porter et emporter pour une immersion en forêt ?

Tout dépend de la météo ! En général, il faut s’équiper comme si on partait pour une petite randonnée. Donc s’assurer d’être à l’aise dans ce qu’on porte et ne rien traîner de trop lourd.

En toute saison, vaut toujours mieux opter pour une paires de chaussures confortables, légères et qui couvrent la cheville; vous les porterez durant plus de 3 heures ! Certaines régions du Québec sont propices aux insectes plus voraces, c’est pourquoi nous suggérons de porter de longs bas dans lesquels vous pourrez rentrer vos pantalons.  Les manches longues sont également suggérées. En général, on choisit des vêtements dans lesquels on est le plus à l’aise de bouger, c’est-à-dire souples et aérés.

Avec la température changeante du Québec, les multiples épaisseurs seront vos alliées. Un coupe vent imperméable qui vous protègera de l’humidité ambiante est également un bon choix. Selon leur niveau de mobilité, certains participants se munissent de bâtons de marche. Un petit sac à dos, une bouteille d’eau et un chapeau complètent notre équipement de base.

Votre guide certifiée en Shinrin Yoku, Bernadette Rey, fournit un petit matelas de mousse ou un petit banc pour celles et ceux qui le désirent. Quant à la cérémonie du thé, elle prévoit tout le matériel nécessaire.

 On sert le thé dans de petites coupes posées sur de jolis napperons. Des collations légères nous redonnent l'énergie nécessaire et nos quelques souvenirs de la marche sont exposés comme une collection de trouvailles.

On sert le thé dans de petites coupes posées sur de jolis napperons. Des collations légères nous redonnent l'énergie nécessaire et nos quelques souvenirs de la marche sont exposés comme une collection de trouvailles.

Pendant les mois les plus chauds, il est important de penser à se désaltérer plus souvent sans pour autant s’encombrer d’une bouteille à la main. Apportez donc une gourde d’eau de volume suffisant qui s’attache facilement à votre taille ou à un sac si vous en avez.

Lorsque le soleil plombe, même à travers les arbres, il est toujours pertinent de porter un couvre-chef pour vous protéger des rayons et des insectes. Au besoin, apportez quelque chose pour vous rafraîchir comme un éventail et si le sentier est à découvert de la crème solaire. Puisque les moustiques nous accompagnent en cette saison, ayez à porté de main un produit chasse-moustique (naturel si possible!). Bernadette, le cas échéant, fournit le filet protecteur anti-moustique.

Shinrin Yoku en toute saison

Lors de la saison froide, Shinrin Yoku Québec adopte le rythme de la tortue : on ralentit ! Les marches sont un peu moins nombreuses et moins longues en raison du froid mais continuent d’avoir lieu tant et aussi longtemps que la température nous le permet, au moins 5 degrés celsius. Des vêtements plus chauds et les multiples épaisseurs sont des plus recommandés. On troque les chaussures pour les bottes. Selon le site choisi pour la marche, des raquettes nous offrent plus de liberté. Au lieu d’une bouteille d’eau, une boisson chaude dans un contenant isolant! Les sachets réchauffant “hotshots” sont de vrais petits trésors. Bernadette fournit aussi des couvertures thermales.

Shinrin Yoku en hiver

Et maintenant, quoi ne pas amener. Eh oui, le Shinrin Yoku est une pratique qui se veut simple et pas compliquée. Une marche en forêt où l’on profite entièrement de la nature qui nous entoure, des couleurs, des bruits, du vent… Vous vous en doutiez, inutile d’amener quoi que ce soit de distrayant. Pour une immersion réussie et pour le respect de tous, les appareils électroniques comme les caméras et autres téléphones ou tablettes sont en mode silencieux. Bernadette se fera un plaisir de prendre des photos lorsque l’activité sera terminée. Même si vous avez l’habitude de prendre vos jumelles et vos livres d’identification d’oiseaux, tout cela est un peu trop encombrant. En revanche, contemplez et gardez en mémoire ce que vous allez découvrir.

Après la marche Bernadette se fera un plaisir de répondre à vos questions et vous aidera à identifier l’espèce rare que vous aurez aperçue et voire même retourner à l’endroit de votre émerveillement. Vous pourrez alors prendre des notes et les photographier à votre guise.