L'importance du thé

Pour peu que l’on soit familier avec la culture asiatique et plus particulièrement celle du Japon, on a certainement entendu parler ou, du moins, on a une idée partielle de ce qu’est la cérémonie du thé. Peut-être n’y a-t-on jamais assisté ou, au contraire, peut-être en avons-nous eu la chance. Qu’importe, vous comprendrez qu’il ne s’agit pas simplement de savourer un bon thé entre amis. C’est tout un rituel...

 "Je collectionne les théières et les jolis services à thé japonais. J'adore particulièrement quand les tasses sont dépareillées !" - Bernadette

"Je collectionne les théières et les jolis services à thé japonais. J'adore particulièrement quand les tasses sont dépareillées !" - Bernadette

Le Shinrin Yoku étant une pratique originaire du Japon, pays réputé pour son excellent thé, on ne s’étonne pas qu’une marche se termine par une invitation de la sorte. Bien que le café prenne de plus en plus de place dans le quotidien des japonais, le thé tient une place de choix. Et la cérémonie du thé lors d’une séance de Shinrin Yoku est aussi importante, elle en est même le point final.

Pour bien comprendre son importance, prenons comme exemple l'une des pratiques typiquement japonaise, là où tout est fait dans un ordre précis mais avec légèreté : la cérémonie chaji. Il y a différents types de cérémonie du thé au Japon mais le chaji serait celui qui se rapproche le plus du style emprunté pour nos séances de Shinrin Yoku. Il s'agit d'un rituel complet précédé d’une collation.

Au Japon, l’habitude de servir un thé est un geste honorable envers ses hôtes et est aussi un exercice (de méditation) propre à la philosophie du bouddhisme zen dont l’art et l’étude se nomme chadö et se traduit par «la voie du thé»

L’essence du Shinrin Yoku pourrait peut-être se définir comme étant «la voie de la forêt». Je ne suis pas certaine encore comment bien expliquer ce concept. Mais, pour l’instant je suis sûre d’une chose : le fait de donner une place à la cérémonie du thé me permet de conclure une séance d’immersion en fôret et alors de donner un sens à tout ce qui la précédait. L’harmonie, le respect entre les participants, la pureté et la tranquillité du moment rendent l’expérience assez unique. Plus aucun stress, plus aucune tension...
— Bernadette Rey, fondatrice de Shirin Yoku Québec
cérémonie du thé shinrin yoku québec

Le Lieu

Au Japon, la présence d’un pavillon de thé aménagé à l’ombre et éloigné de toutes activités humaines sur le site d’un temple est un endroit de prédilection. À la suite d’une marche, contemplant la beauté de la nature, méditant et s’arrêtant afin d’en respirer tous les bienfaits, on bénéficie d’un moment paisible, simple et calme. Le guide trouve un lieu propice pour y préparer cette cérémonie à un moment qui ne pourra se reproduire, la nature n’est jamais la même, le décor est là, les ustensiles sont simples, imparfaits de fabrication ou de style, comme le monde et la nature humaine.

Le thé

Ce n’est pas de la poudre de matcha qui se retrouvera dans votre petit bol. Le vert est déjà partout autour de vous, contemplez-le encore et encore. La concoction sera plutôt composée de feuilles de thé et d'autres plantes indigènes récoltées précédemment durant la marche.

La récolte de plantes indigènes est le fruit de connaissances acquises par un guide certifié qui les aura préalablement choisies en fonction de la saison, des besoins ciblés ou ressentis des participants et de bien d’autres informations recueillies ça et là.

Devenir un naturaliste fait partie des habiletés à développer en tant que guide en Shrinin Yoku. On ne met pas n’importe quoi dans l’eau. On ne met pas n’importe quelle eau.

La finalité

Le guide a préparé le lieu et le thé, il reçoit maintenant ses hôtes en honorant le groupe ainsi que la nature qui a permis de vivre ce moment unique. Une petite collation est offerte par le guide. Après 2h30 de marche, ça fait du bien ! On prend le temps de s’imprégner de l’harmonie, autant celle entre participants que celle offerte par le lieu naturel.

Chacun des participants reçoit son petit bol pendant que le guide montre comment le tenir, comment humer les arômes tout en expliquant les propriétés naturelles des plantes choisies. On prend la première gorgée à l’unisson. Le goût est très doux et ne se compare à aucun thé commun. 

Arrive le temps de revenir à la réalité. Le guide est là afin de réintroduire chacun des participants à sa vie de tous les jours, mais une vie ô combien enrichie par cette séance de Shinrin Yoku.